Notre accompagnement > "Portraits d'avenir" > Diversification et Accueil - Elodie Niay (02)

Diversification et Accueil - Elodie Niay (02)

Mardi 9 Février 2016

«  Je suis producteur d’avenir »

NIAY Elodie – 28 ans

Ses productions : Polyculture sur 80 ha – Vaches allaitantes / 2 Chambres d’Hôtes / Table de campagne (35 places)

Installée depuis 2010

Formation BEP Agroéquipement et le BPAE (niveau Bac par apprentissage)

EARL à Chatillon sur Oise (02)


Pourquoi t’es-tu installée ?

Pour conserver le patrimoine familial qui est là depuis 3 générations.


D’où te viens l’idée du développement de la restauration ? Des chambres ?

Pour réaliser un rêve d’enfant. La restauration m’a toujours passionnée. J’aime avoir un contact avec le public, l’extérieur et inviter les gens à venir connaître le monde agricole.

En ce qui concerne les chambres, c’était une opportunité par rapport aux infrastructures et une demande locale de venir passer une nuit à la ferme.


Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier ?

Dans mon métier, ce que j’aime c’est le contact avec les animaux, travailler la terre. Je suis fière de discuter de mon métier avec les gens et faire déguster mon savoir-faire aux clients.


As-tu eu des aides pour ton installation ?

Oui les aides DJA et aides régionales. J’ai pu financer le restaurant (aménagement de la cuisine et la salle) et pour les chambres d’hôtes.


Quel a été le dispositif de ton accompagnement ?

J’ai fait un stage de 6 mois puis le 40 H à Vervins qui n’ont eu aucune validité. J’ai fait mon stage 21 h à la Maison de l’agriculture à Laon. J’ai eu 2 rendez-vous PPP, un pour le stage de 6 mois, et un après mon stage 21 H.

Fastidieux mais des points très intéressants (temps d’échanges), beaucoup de documents pour le suivi.


Comment vois-tu l’avenir ?

Il faut se diversifier car l’agriculture est de plus en plus contraignante. En vivre également par rapport à la taille de la structure. Faire et refaire découvrir la cuisine d’antan avec des plats cuisinés avec des produits frais. Développer davantage la diversification en devenant ferme pédagogique, en apprenant la vie à la ferme avec des animaux de la naissance à la transformation.

Cible : les écoles de la maternelle jusqu’au collège, voir lycée (traçabilité), crèches, maisons de retraite, centres aérés et la clientèle du restaurant.