Notre accompagnement > "Portraits d'avenir" > Maraichers en vente directe - Clément et Florent Moerman (60)

Maraichers en vente directe - Clément et Florent Moerman (60)

Mardi 9 Février 2016

«  Je suis producteur d’avenir »

MOERMAN Clément et Florent – 26 et 35 ans

Leurs productions : maraîchage en vente directe : La ferme de la petite solle 

Installé depuis 2013

BAC Professionnel CGEA pour Florent et BTS puis Licence Professionnelle PV pour Clément

EARL dans l’Oise


Comment s’est passée ton installation ?

Ils se sont installés en août 2013 sur l’exploitation familiale suite au départ en retraite de leur maman.

Ils se sont installés sur 47h dont 6 ha de maraichage.

En plus de la passion pour ce métier, l’installation sur la ferme leur a paru comme une évidence. Leur maman y avait développé l’activité maraichère et la vente à la ferme dans les années 80, et l’a continuellement diversifiée. 

Lors de leur installation, ils ont fortement élargi leur gamme de fruits et de légumes afin de rendre l’exploitation viable pour les 2 associés, et ont également embauché un salarié. Ils ont aussi développé un nouveau mode de vente (distributeurs automatiques) et des partenariats plus forts avec les commerçants locaux.

 

Comment voyez-vous l’avenir ?

À l’avenir, ils veulent diversifier encore la gamme de fruits et de légumes. 

Leur ambition étant de développer un maximum l’économie locale et d’offrir à leur clientèle une gamme complète de produits locaux.

Ils souhaitent également agrandir le local de ventes pour pouvoir travailler avec les producteurs de la région (produits laitiers, viandes …).

 

Que pensez-vous du dispositif d’accompagnement à l’installation ?

Le projet d’installation a duré un an et demi. 

« L’accompagnement permet de rencontrer différents acteurs qui mènent à réfléchir davantage sur notre projet, à nous éclairer sur des points plus administratifs et aussi nous éviter certaines erreurs.

Les aides, notamment la DJA, a été pour nous une roue de secours financière. Elle nous a permis de faire face à des imprévus »