Quel diplôme doit-on avoir pour bénéficier des aides à l’installation ?

Le diplôme minimum de niveau IV agricole est obligatoire pour pouvoir prétendre aux différentes aides de l’État.

La liste des diplômes de niveau IV est consultable sur le lien du ministère de l’agriculture : www.agriculture.gouv.fr

Quelles sont les étapes du parcours à l’installation en Picardie ?

La première étape est la prise de contact avec le Point Info Installation qui saura vous guider et orienter au mieux dans vos démarches d’installation.

Vous souhaitez obtenir plus d'information, n'hésitez pas à nous contacter.

Peut-on s'installer tout en conservant un autre métier ?

Il est possible de s'installer et de conserver un métier extérieur, vous serez à ce moment là considéré Agriculteur à Titre Secondaire (ATS).

Attention tout de même à bien respecter le critère du revenu disponible de l'exploitation, qui doit représenter 30 à 50% du revenu professionnel total.

Quelle est la surface minimale pour s'installer ?

Tout dépend du département d'installation, il faut se rapprocher de votre Point Info Installation pour connaître la Surface Minimum d'Installation (SMI).

Retrouvez la liste des Points Info Installation de votre Région, en cliquant ici.

Comment obtenir le statut d'agriculteur ?

Pour obtenir le statut d'agriculteur, il faut :

     - Être affilé à la Mutualité Sociale Agricole (MSA),
     - Être inscrit au Centre de Formalité des Entreprises (CFE).

Qu'est-ce que la pré-installation ?

On peut s’installer dans un premier temps sur une surface ne dégageant pas le revenu disponible et par la suite développer un atelier ou s’agrandir, c’est à ce moment que l’on demandera les aides jeunes agriculteurs.

On peut également (sous réserve de l’accord de la DDT*) faire agréer son Plan de Professionnalisation Personnalisé sans avoir obtenu la capacité professionnelle et s’engager à son obtention dans les 3 ans suivants.

*Direction Départementale des Territoires

Quelles sont les aides à l'installation des Jeunes Agriculteurs ?

Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA) : 8 000 à 17 300 euros.

Dégrèvement de la Taxe Foncière sur le Non Bâti
: 50% par l'état pendant 5 ans. 50% restant par la commune pendant 0, 1, 2, 3, 4 ou 5 ans (selon la délibération du conseil municipal).

Prêt bonifié JA : taux 2.5%, subvention équivalente de l'état à 11 800 euros. Durée bonifiée : 7 ans.

Abattement sur les bénéfices agricoles : 100% la 1ère année (si DJA). 50% les années suivantes.